Forêt communale d'Orbey

Forêt communale d'Orbey
cliquez pour agrandir l'image Forêt communale d'Orbey

La forêt est un élément omniprésent dans le paysage orbelais et occupe près de la moitié du territoire communal.
La forêt communale avec ses 887,8 ha se situe principalement dans la partie Sud du ban aux lieudits  Bois Le Sire, Hadot, Rain des Chênes, Linge, Wettstein, Sombrevoir avec 2 cantons excentrés aux Immerlins et au Bouleau.
La forêt domaniale des Deux Lacs avec ses 637,58 Ha qui englobe le secteur des lacs Blanc et Noir comme son nom l’indique ainsi que le sommet du massif des Immerlins - Tête des Faux.
Le massif privé du Noirmont se trouve au centre de la commune avec ses centaines de petites parcelles.
Le massif privé du Faudé à cheval sur les bans d’Orbey et de la commune voisine de Lapoutroie occupe la frange Nord du ban communal.

Forêt communale d'Orbey
cliquez pour agrandir l'image Forêt communale d'Orbey

De nombreuses autres petites forêts viennent également structurer le paysage pastoral caractéristique de la commune.
La forêt communale d’ORBEY est gérée par l’Office National des Forêts (ONF) qui en assure  le suivi tant sur le plan des coupes qui y sont régulièrement faites que des travaux qui sont nécessaires à la conservation de ce patrimoine.
Les essences présentes sont essentiellement résineuses, avec le pin sylvestre couvrant 60 % de la surface, l’épicéa 21 %, le sapin 9 %, les autres essences 10 %.
La fonction première qui lui a été assignée est tout naturellement la production  de bois d’œuvre. Ce sont près de 3 000 m3 de grumes qui sont récoltés chaque année. Notre forêt a souffert des deux guerres mondiales et certains vieux arbres gardent encore des traces des combats qui ont eu lieu sur les hauteurs du Linge. Les sols étant généralement assez pauvres, il faut 180 ans pour obtenir un arbre adulte de qualité.

Forêt communale d'Orbey
cliquez pour agrandir l'image Forêt communale d'Orbey

La forêt joue également un important rôle environnemental, notamment en matière de protection des eaux souterraines, des sols, de la biodiversité et de la captation du carbone.
Nous la connaissons également pour son rôle social d’accueil du public et d’espace de loisirs avec ses sentiers, ses circuits VTT,  ses pistes nordiques, sans oublier les traditionnelles cueillettes de myrtilles et de champignons, ainsi que la chasse.
La forêt communale fait l’objet de plusieurs protections réglementaires et d’un classement, pour une bonne partie, en site NATURA 2000. La gestion de ces dernières décennies est orientée vers l’obtention d’une forêt plus naturelle où l’on favorise la régénération naturelle et les peuplements mélangés et irréguliers avec un objectif de production de bois de qualité et de conservation des milieux et des espèces remarquables.